Excite

Booba pète les plombs au Urban Peace

Le rappeur français Booba n’a pas vraiment apprécié le fait d’être accueilli sur scène par des projectiles, lancés par des spectateurs. Oeil pour œil, dent pour dent, l’artiste a rendu la pareille en jetant une bouteille de whisky vers la foule.

L’incident s’est produit alors qu’Urban Peace, le grand festival du hip-hop français, venait de débuter pour la seconde édition au Stade de France, rassemblant quelques 50'000 spectateurs, qui avaient payé leurs places de 38 à 75 euros, venus écouter les stars françaises du rap et du RnB, au premier rang desquelles le très controversé Booba.

Samedi 4 octobre au soir, Booba venait d’entamer une de ses chansons lorsqu’une partie du public s’est mise à le huer et à le siffler, envoyant des bouteilles et autres projectiles vers la scène. Susceptible comme pas deux, le rappeur s’est immédiatement arrêté de chanter avant de perdre le contrôle de lui-même. Booba a violemment lancé une bouteille en verre vers les premiers rangs puis il s’est mis à cracher sur le public accompagnant ses actes d’insultes telles que «Enfant de putain!», «Nique ta mère!» ou encore «Fils de pute!». Pour couronner le tout, l’équipe du rappeur s’est ensuite jointe à lui pour faire des doigts d’honneur à la foule qui huait de plus belle.

Découvrez la vidéo (son de qualité médiocre):



La scène, d’une violence incroyable, a été reprise par des caméras amateurs et comme toujours Internet s’est fait le relai de ce buzz à la française. Interrogé par Le Parisien, le management du rappeur a tenu à s'expliquer sur ce qu'il appelle un «geste regrettable».

«Booba est un artiste qui génère beaucoup de passions et même parfois de la haine». «Il s'est senti menacé. Nous avons estimé que la sécurité autour de l'avant-scène n'était pas suffisante. Il était alors inenvisageable qu'il revienne chanter ensuite».

Pas vraiment «peace» cette mode urbaine…

Photo: africahit.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017