Excite

Californie : People VS Paparazzi 1 à 0

Deux stars américaines sont montées au créneau pour protéger leur vie privée et surtout leurs enfants. Scrutées nuit et jour par les paparazzi, Jennifer Garner et Halle Berry en savent quelque chose.

Trois enfants pour la première et pas une sortie au parc, à une fête ou ailleurs, shootée. La consécration de Ben Affleck aux derniers Oscars a amplifié le phénomène.

Halle Berry intéresse également les paparazzi. Victime de la violence de son premier conjoint, un divorce et une bataille juridique pour la garde de sa fille Nahla, elle aspire à vivre sa deuxième grossesse sereinement. En étant la fiancée du français Olivier Martinez, adepte de gros coups de sang et capable de sortir les poings quand il le faut, Halle Berry veut vivre tranquillement pour accueillir son fils.

La colère de ces mères est tout à fait compréhensible. Les photos des enfants ne sont jamais floutées. Ils peuvent notamment avoir peur de ces photographes qui les mitraillent en les harcelant, en se tenant au plus près d'eux. Le comportement des paparazzi est souvent limite, ils peuvent également provoquer des accidents.

Halle Berry avait déjà témoigné au mois de juin devant la commission du Parlement de Californie. Enceinte, elle était tombée dans les escaliers à cause d'eux. Au mois d'août 2013, elles étaient apparues ensemble devant cette même commission. Elles avaient insisté sur la violence des photographes et surtout sur le fait que certaines personnes profitent de ces attroupements pour harceler stars et enfants. Jennifer Garner avait été menacée de mort par un homme qui avait été arrêté près de l'école de sa fille, attendant au milieu des photographes. Les enfants, eux, n'ont pas choisi la vie célèbre de leurs parents. Ces deux femmes veulent donc protéger leur enfance et qu'ils grandissent à leur rythme sans être influencés par qui que ce soit. Elles ne se plaignent pas, loin de là. Leurs efforts et leur implication ont payé puisque le gouverneur de Californie, Jerry Brown, vient de valider la loi qui protège les enfants de stars des paparazzi.

La situation risque de changer fortement aux Etats-Unis avec cette loi qui entre en vigueur en janvier 2014. Une photo prise intentionnellement d'un enfant de moins de 16 ans ou qui est harcelé peut valoir à son auteur une peine de six mois de prison et 10 000 dollars d'amende. Cette loi est un grand pas pour les stars américaines, moins protégées que nos people par la loi française. Car chez nous, les people donnent les informations qu'ils veulent. Oui, bien sûr, il y a des photos volées et certains portent plainte et obtiennent réparation pour le préjudice causé et atteinte à leur vie privée. Dédommagements pécuniaires conséquents et un encart dans le journal. En Angleterre, les journaux à scandale peuvent encore travailler. Pourtant, la famille royale d'Angleterre a obtenu la condamnation d'un journal et d'un photographe français de photos volées de Kate les seins nus.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018