Excite

France Inter condamné aux Prud'hommes

Épilogue dans l'affaire qui oppose l'humoriste Stéphane Guillon à France Inter suite à son licenciement injustifié en juin 2010, les Prud'hommes ont tranché.

En effet le conseil des Prud'hommes vient de condamner France Inter pour avoir licencié 'sans causes réelles et sérieuses' l'humoriste qui y travaillait depuis avril 2003 en bénéficiant de contrat à durée déterminée, mais ceux-ci ont été requalifiés en CDI. Stéphane Guillon devrait alors recevoir d'après le Monde, une indemnité pour licenciement injustifié d'un montant de 150 000€, auquel s'ajoute 62 011€ comme indemnités de licenciement, de préavis de licenciement, de congés payés et de frais de justice.

212 011€ d'indemnités

C'est au final une somme de 212 011€ que devrait verser la radio à l'ancien chroniqueur. Cependant la chaîne de radio peut encore faire appel de cette décision.

L'humoriste avait commencé à n'être plus en odeur de sainteté à la suite de plusieurs chroniques virulentes, notamment sur Dominique Strauss-Khan et Éric Besson, ce qui lui avait valu de s'attirer les foudres de Philippe Val le directeur de France Inter, mais aussi celui de Radio France Jean-Luc Hees. D'ailleurs ce dernier avait présenté des excuses publiques suite à la chronique sur Éric Besson.

Il s'en est suivi une petite guerre entre le chroniqueur qui n'a pas épargné ses supérieurs et ceux-ci, qui ont tout fait pour réduire sa liberté d'expression, allant même jusqu'à le renvoyer à la fin d'un mois de querelle. Mais Guillon n'apprendra son limogeage que par la presse. Une décision qui est pour lui la volonté du président Sarkozy, qui a fait mainmise sur nombre de médias français.

Photo: Youtube

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017