Excite

Ingrid Betancourt: torturée et violée

L'ex-otage des Farc Ingrid Betancourt raconte l'enfer de sa captivité dans l'ouvrage poignant 'Même le silence a une fin'.

Raconter son calvaire, l'enfer qu'elle a vécu dans la jungle colombienne durant six longues années. C'est ce qu'a voulu décrire Ingrid Betancourt dans son ouvrage 'Même le silence a une fin', - un titre tiré d'un poème de Pablo Neruda- qui paraît aujourd'hui dans le monde entier. Pendant près d'un an demi, l'ex-otage des Farc s'est isolée du monde pour écrire son ouvrage en français et nous raconter l'innommable, l'horreur de sa captivité.

'Peur d'être seule, peur d'avoir peur, peur de mourir'

'Peur d'être seule. Peur d'avoir peur. Peur de mourir' écrit-elle simplement. Mais dans ses mots, transparaissent l'effroi, la détresse. Durant 6 ans, Ingrid Betancourt est détenue dans des conditions insoutenables. Invitée hier soir au journal de TF1, elle a raconté que le plus dur pour elle était: 'la relation avec les êtres humains' et surtout avec les gardes. Enchaînée par le cou, battue et violée par ses tortionnaires, elle raconte dans une écriture dépouillée, sans pathos, presque poétique: 'Je me sentais prise d'assaut, partant en convulsions [...] Mon corps et mon cœur restèrent gelés pendant le court espace d'une éternité'.

Privation de nourriture, ennui, découragement, les conditions de sa détention sont effroyables. 'Nous étions condamnés à la peine la plus lourde qu'on puisse infliger, celle de ne pas savoir quand elle prendrait fin' poursuit-elle. Où a-t-elle trouvé le courage de survivre? Elle se réfugie dans la lecture, pratique la broderie, prépare un gâteau pour les dix-sept ans de sa fille, des actes qui l'empêchent de sombrer dans un profond désespoir. Et l'ex-otage des Farc d'évoquer les tensions avec Clara Roja, sa co-détenue, 'Il fallait être très fort pour ne pas se soulager des constantes humiliations des gardes en humiliant à son tour celle qui partageait votre sort' confie Ingrid Betancourt. Une réponse indirecte aux accusations de cette dernière.

L'ouvrage d'Ingrid Betancourt 'Même le silence a une fin' permettra-t-il de redorer l'image sérieusement écornée d'Ingrid Betancourt et faire taire les langues de vipère? Après avoir réclamé une demande d'indemnisation à la Colombie et fait ensuite volte-face (ici), la Franco-Colombienne avait en effet été sérieusement décriée. Pas sûr, donc, qu'Ingrid Betancourt regagne avec la publication de ce livre les faveurs de ses compatriotes...

Photo: made-in-ethic.com et over-blog.com

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2019