John Travolta n'a pas tenté de violer le masseur

Un masseur avait accusé John Travolta, un pilote de l'air qualifié, d'avoir tenté de l'agresser sexuellement dans un hôtel de Los Angeles à 10 heures du matin, le 16 Janvier.

Mais le plan de vol de l'acteur américain a démontré que John Travolta était parti à 20.21 de Los Angeles pour arriver à New-York à 3.59 le 16 Janvier. Si ces détails sont corrects, cela signifie que l'acteur était déjà à New-York six heures avant que la supposée agression ait eu lieu, à plus de 4000 km de distance.

De plus John Travolta a également annoncé avoir en sa possession l'addition d'un restaurant de New-York datant du jour où l'agression se serait déroulée. L'homme ayant porté plainte, identifié comme John Doe One par le système légal américain, réclame 2 millions de dollars en Californie.

Un autre massseur, connu sous le nom de John Doe Two, a également lancé une accusation, disant qu'il aurait été agressé à Atlanta en Géorgie le 28 Janvier. Décidément, les Américains n'ont pas peur du ridicule et ne recule devant rien pour essayer de mettre un peu de beurre dans leurs épinards.

C'est d'ailleurs le même avocat, Maitre Okorie Okorocha, qui représente les deux "John Doe". Ce dernier ne croit pas en l'innoncence de John Travolta. Il dit même pouvoir prouver que l'acteur se trouvait bien à Los Angeles le 16 Janvier, date à laquelle il est suppposé avoir agressé sexuellement son client.

L'avocat dit aussi que l'addition du restaurant new-yorkais était datée à 23.38, laissant le temps à l'acteur de revenir à Los Angeles pour commettre cette agression. L'avocat de John Travolta, Maitre Marty Singer, a lui annoncé que les deux accusations étaient fabriquées et absurdes. Selon RadarOnline, un troisième masseur viendrait même de porter plainte contre la star, toujours pour harcèlement sexuel. Affaire à suivre donc.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2014