Excite

L’infidélité au pouvoir : le cas Clinton et Liz Hurley

  • Getty Images

Pour le coup, personne ne peut aujourd’hui ignorer les frasques de Bill Clinton lorsqu’il était encore à la Maison Blanche. Les détails de son aventure avec l’ex stagiaire Monica Lewinsky avaient noircis les journaux du monde entier pendant des mois en 1998. Souvenez-vous, c'était le « Monicagate ». Ce que l’on connaissait pas encore c’était la prétendue relation qu’avait nourri Bill Clinton avec l’actrice Liz Hurley. Les tabloïds américains se sont chargés de combler cette lacune.

Selon les magazines people, Tom Sizemore l’ex-petit ami de Liz Hurley se serait vanté d’avoir joué les entremetteurs entre l’actrice et l’ex président. En 1998 Bill Clinton lui aurait en effet demandé le numéro de Liz Hurley quelques temps après leur séparation. Le président la trouvait visiblement à son goût.

Plus drôle, la phrase que Bill Clinton aurait prononcé à la jeune femme lorsqu’elle décrocha le téléphone : "Elizabeth, c'est le président des États-Unis. Je n'ai pas de temps à perdre, je préserve le monde d'une guerre nucléaire à chaque minute. J'envoie un avion vous chercher" .

Invitée à une projection privée du film "Il faut sauver le soldat Ryan", la jeune actrice (elle avait alors une trentaine d’années) aurait alors disparue avec le président. Celui-ci aurait alors lancé à Tom Sizemore "je t'en dois une". Tout dans la finesse…

Selon l’acteur Tom Sizemore, entre l’ex-président et l’actrice il ne se serait pas s’agit d’une aventure passagère mais d’une véritable liaison de près d’un an. Selon le magazine RadarOnline, Bill Clinton aurait mis fin à cette relation sous prétexte qu’il commençait « à tomber amoureux » de Liz. Et ça non ! Au cas où celui puisse déplaire à Hilary…

Ah ces présidents et ces actrices… !

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017