Excite

Le procès de Joey Starr s'ouvre : il se cogne la tête 70 fois contre un mur et accuse les policiers de violence

  • Getty Images

Le procès du rappeur Joey Starr s'est ouvert mercredi à Liège en Belgique pour des faits qui se sont produits dans la nuit du 19 au 20 avril 2013. Il est accusé de "rébellion et outrage envers des policiers".

Joey Starr arrêté et emprisonné en Belgique

Le rappeur du groupe NTM se trouve à Liège pour se produire dans une discothèque de la ville, Le Fiesta Club. Il se rend ensuite dans un bar mais a une altercation avec le videur car il refuse de retirer sa casquette. La police intervient alors et l'emmène au commissariat où il est placé en garde à vue.

Joey Starr explique avoir été frappé à ce moment : "J’ai déjà reçu des coups, mais comme ça, jamais, même de la police française, avait-il expliqué. J’étais menotté, je ne pouvais pas réagir. Mais ils me criaient quand même de ne pas bouger et me frappaient". Il a passé la nuit en cellule avant d'être libéré le lendemain.

Cependant, des images des caméras de surveillance du commissariat montrent une toute autre scène. Joey Starr s'est en effet lui-même frappé plus de 70 fois la tête contre les murs de sa cellule et a également donné une dizaine de coups de poing contre les murs. La vitre en plexiglas contre laquelle il s'est énervé a tout de même tenu le choc.

Joey Starr n'étant pas présent à son procès, l'audience a été renvoyée au 29 avril prochain.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017