Excite

Les pulsions incontrôlées de DSK

  • Le Figaro

Anne Mansouret, la vice présidente du conseil général de l'Eure a récemment accordé une interview au magazine VSD. Au mois de Juillet 2011, elle avait notament témoigné dans le cadre de la plainte portée par sa fille, la romancière Tristane Banon, à l'encontre de Dominique Strauss Kahn. On se rappelle en effet que cette dernière avait également accusé l'ex directeur du FMI de viol, avant même le procès de New-York du printemps dernier pour l'affaire du Sofitel.

Celà dit, l'élue socialiste ne s'est pas montrée trop en colère à l'encontre de DSK, annonçant même aux enquêteurs qu'elle avait eu un jour une relation 'consentie mais clairement brutale' avec lui. Dans son entretien avec VSD, elle n'épargne pas les détails.

Pour commencer, elle annonce d'emblée que 'dès qu'il ne s'agit pas de cul, il est doux comme un agneau'. Ce qui place tout de suite le lecteur dans le contexte. La suite par contre est plus que surprenante : lorsqu'il s'agit de sexe, DSK aurait des pulsions incontrôlées.

Elle en aurait même été la victime, malgré leur amitié de longue date. On apprends ainsi qu'un jour, il lui aurait "sauté dessus", renversée, soulevé la jupe et même pénétrée par le côté inhabituel... Toutefois elle avoue que cette violence ne l'a pas perturbée, qu'elle a continué de vivre sa vie par la suite, avec notamment 3 maris et "pas mal d'amants".

Mais, quand des années plus tard, Dominique Strauss Kahn a fait la même chose (ou presque) avec sa fille (Tristane Banon), Anne Mansouret a décidé de venir à la barre, pour témoigner. En effet les réactions suite à une telle expérience ne sont pas les mêmes pour tout le monde, et une vie peut facilement être gâchée par un acte sexuel non désiré. DSK devra donc "régler ça avec sa conscience".

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017