Excite

Les stars victimes de la crise

Il n'y a donc pas que "Monsieur et Madame Tout-le-monde" qui soient frappés par la crise économique qui agite la planète. Le Sunday Times a fait paraître son classement annuel des grandes fortunes britanniques et certaines de nos vedettes en sont pour leurs frais.

On savait déjà qu'Enrico Macias risquait gros à cause des frasques de sa banque islando-luxembourgeoise, mais les "grands" d'Angleterre semble souffrir eux aussi de déboires pécuniaires.

Celui qui aurait le plus à se plaindre des effets de la crise serait Elton John. Malgré les 175 millions de Livres Sterling toujours à son acquis, le chanteur a vu sa fortune se réduire d'un quart de sa valeur depuis l'an passé (soit 235 millions). Il faut dire que Sir John a le coeur sur la main et que parmi les millions "perdus", certains ont été distribués de son propre chef aux nombreuses organisations caritatives qu'il fait profiter de ses largesses.

Paul Mac Cartney, l'ex-Beattle a lui aussi subi le contre-coup de la crise. Il aurait en effet vu son pactole diminué de 60 millions de Livres . Mais une bonne partie de cette somme aurait été "offerte" à Heather Mills, ex Lady Mac Cartney, lors de la séparation officielle du couple.

D'autres noms célèbres viennent "enrichir" cette liste de stars anglo-saxonnes "appauvries" comme celui de Mick Jagger (-20% de sa fortune) ou Tom Jones (-24%) parmi d'autres. Mais que les fans se rassurent : nos vedettes de la pop britannique sont loin d'être sur la paille puisque toujours riches à millions.

Malgré tout, certains s'en tirent plutôt bien. C'est le cas de la productrice de Mamma Mia, Judy Craymer, qui a vu, elle, son matelas de billets s'épaissir de près de 30% grâce à l'adaptation de la célèbre comédie musicale des succès d'ABBA au cinéma.

Photo : montage

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017