Excite

Mort de Jean Ferrat

Il s’est éteint à l’hôpital d’Aubenas en Ardèche. Jean Ferrat vivait dans cette région depuis plusieurs années. Poète et chanteur engagé, il avait même été privé d’antenne en 1966 pour sa candidature sur la liste communiste aux élections municipales à Antraigues (Ardèche).

Politiques, amis, profession du spectacle saluent l’homme qui l’était. Pour son ami de toujours Georges Moustaki, Jean Tenenbaum, né en 1930, était 'quelqu’un d’exemplaire, qui n’a rien sacrifié de ce qui lui tenait à cœur'. Compagnon de route du parti communiste très tôt, Tenenbaum devient Ferrat, et de sa voix grave, multiplie les poèmes, notamment ceux d’Aragon.

Son affection pour le PCF remonte au décès de son père. Jean Ferrat a alors 11 onze et est sauvé de la déportation à Auschwitz par des militants communistes. Rapidement en 1960, il exprime son côté rebelle avec Potemkine (1965), mais est privé d’antenne, idem pour Ma France (1969). De 1970 à 1983, Ferrat sera conseiller municipal à la mairie d’Antraigues.

Ses plus belles chansons

Parmi les plus connues: La Montagne, Nuit et Brouillard, Ma Môme, Ma France, Potemkine, Aimer à en perdre la raison, La femme est l'avenir de l'homme, C'est beau la vie... Michel Drucker a expliqué: 'c’est un des derniers géants qui disparaît'. Pour Nicolas Sarkozy, 'Jean Ferrat, c’est une conception intransigeante de la chanson française qui s’éteint'.

Jean Ferrat Best Of, une compilation en trois CD rassemblant 57 de ses chansons de La Montagne à Potemkine, avait été un des succès de l'automne. En un mois, plus de 100.000 exemplaires vendus, et elle s'était classée parmi les 10 compilations les plus vendues en 2009.

La Montage de Jean Ferrat



Photo: Youtube (capture écran)

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018