Excite

Nicolas Bedos tacle Dieudonné, quenelle et salut nazi en prime

  • Getty Images

L'affaire Dieudonné secoue politique et média. Les spectacles de Dieudonné ont tous été interdits par la justice. Dieudonné a décidé de laisser ses avocats s'occuper de toute la partie judiciaire. Les journalistes ont donc tous eu leur mot à dire, notamment les chroniqueurs des émissions télévisées, comme Gaspard Proust dans Salut les Terriens et le très attendu Nicolas Bedos dans On n'est pas couché.

Comme il fallait s'y attendre, Nicolas Bedos n'a pas mâché ses mots. Il s'est attaqué violemment à Dieudonné. Pour cela, il a interprété, à sa façon, Dieudonné et s'est également mis dans la peau d'un fan, en disant tout le mal qu'il pensait. Il est arrivé sur le plateau déguisé avec une fausse barbe à la Dieudonné. Pour sa chronique aux quenelles, Nicolas Bedos était déguisé en Hitler. Il était également entouré par deux gardes du corps. Les blagues se sont ensuite enchaînées.

En sépia, pour rappeler le temps d'Hitler, Nicolas Bedos, faisant le salut nazi, démontre que les blagues antisémites, en les annonçant, ne sont pas du tout drôles.

La fin de la chronique de Nicolas Bedos s'adressait directement à Dieudonné, Je ne dis pas bravo à ce con de Dieudo qui a kidnappé l’humour pour mieux servir une soupe cuisinée à Berlin dans les années 40. Merci Dieudo, bravo l’idiot. Maintenant à cause de toi tous les politicards tricards et autres gens pas drôles vont mettre le nez dans nos vannes. Et pour finir avec encore plus de violence par ces mots, Ma quenelle à moi, elle ne mélangera jamais le FN, la misère des banlieues et la bande de Gaza. Non, ma quenelle à moi, elle se cuisine à toutes les sauces. Celle de la Palestine, oui mais aussi celle du respect de la Shoah et de la lutte contre l’antisémitisme primaire. Ma quenelle à moi s’appelle une merguez et je te l’enfonce dans ton gros c... de Breton inculte!

La chronique de Nicolas Bedos du 11 janvier dans On n'est pas couché.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017