Excite

"Nicolas ? Je ne dirai pas que c'est l'homme de ma vie"

Carla Bruni-Sarkozy a dévoilé un pan très personnel de sa vie dans les colonnes du magazine Vogue. L'ancien mannequin y raconte sa rencontre avec Nicolas Sarkozy, au cours d'un dîner chez le communicant Jacques Séguéla. Un épisode déjà connu du grand public. Mais, cette fois, l'ancienne Première dame s'est confiée sur son ressenti lors de cette première entrevue. Elle explique ainsi : « Quand je l'ai vu, j'ai vu sa peau, j'ai vu ses mains, j'ai vu comment il bougeait, j'ai vu sa manière de parler ; et j'ai été attirée tout de suite ».

Et Carla Bruni a aussi abordé son choix d'épouser le chef d'Etat alors qu'elle n'avait jamais été mariée auparavant. Elle confie : « Avant, je n'étais pas prête à m'engager pour le meilleur et pour le pire, ni à promettre fidélité ». L'ex Première dame ne fait pas pour autant de Nicolas Sarkozy son prince charmant : « Je ne dirai pas que c'est l'homme de ma vie, je n'aime pas l'expression mais en tout cas c'est l'homme que j'ai épousé ». Pour elle, en tout cas, Nicolas Sarkozy a « mis fin à une solitude ».

Ce grand entretien est enfin l'occasion pour l'ex-mannequin d'apporter son soutien aux défenseurs du mariage pour tous et également d'évoquer le féminisme : « Dans ma génération, on n'a pas besoin d'être féministe. Il y a des pionnières qui ont ouvert la brèche. Je ne suis pas du tout militante féministe. En revanche, je suis bourgeoise ». Interrogée ensuite par Elle, Carla Bruni-Sarkozy fait marche arrière et déclare : « Cette phrase est très maladroite et traduit mal ma pensée. Elle aurait dû être rédigée ainsi : Je n'ai personnellement jamais ressenti le besoin d'être activiste féministe ».

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2018