Excite

Pippa Middleton, chroniqueuse pour Vanity Fair

Après quelques sorties désastreuses, notamment à Paris avec la jet-set où un coup de feu avec un pistolet factice avait été tiré en pleine rue, Pippa Middleton, faisait profil bas.

Juste savait-on qu'elle avait changé de petit ami, que son livre, Celebrate, dont elle avait assuré la promo, ne se vendait pas.

Le fessier le plus célèbre de Grande-Bretagne fait à nouveau parler de lui. Pippa Middleton aime le sport, et notamment le tennis. Les internationaux de Wimbledon vont commencer et la jeune femme les couvre, en tant que chroniqueuse pour le célèbre magazine américain, Vanity Fair, où elle a écrit son premier article narrant par le détail son obsession pour ce sport. D'ailleurs, dans cette double page, Pippa Middleton y bénéficie d'une excellente couverture. Photographiée vêtue de blanc, comme pour Wimbledon, la jeune femme dévoile ses cuisses. Normal, puisque les jupes des joueuses de tennis raccourcissent d'année en année.

Elle nous apprend qu'elle est allée pour la première fois à Wimbledon alors qu'elle n'avait que huit ans et elle pratiquait déjà le tennis avec assiduité. Elle voulait devenir une championne et a acheté une carte représentant le trophée et sur laquelle elle a écrit "Je le gagnerai un jour", en y apposant sa signature. Une passion qu'elle partage avec sa soeur, la Duchesse de Cambridge, Kate Middleton. Bien qu'elles n'aient pas du tout le même niveau, Kate est moins bonne que sa soeur, elles sont toutes les deux membres honoraires du Queen's club pour Pippa et le All England Club pour Kate.

Les conseils avisés de Pippa doivent être écoutés pour tous ceux qui veulent se rendre à Wimbledon ! La météo anglaise étant très capricieuse, chapeau et parapluie sont de rigueur. Pour profiter au maximum des matchs, il vaut mieux partir à l'heure (on s'en serait douté) et surtout ne pas porter de talons hauts. En effet, 20 minutes à pied séparent les courts et le métro. Six pages donc de conseils très précieux pour tous les jeunes aristocrates anglais, qui soit dit en passant, doivent en connaître un rayon.

Le directeur de la publication de Vanity Fair ne tarit pas d'éloges sur sa nouvelle recrue, observatrice des passe-temps et envies des jeunes Britanniques, selon lui.

Point de Wimbledon pour Kate cette année, qui devrait accoucher sous peu mais sa soeur lui racontera tout dans les moindres détails. Pippa pense aussi au mariage. Mais pas un mariage traditionnel. La future mariée portera son short blanc, sans plis, ni fioritures. Mais ça, c'est quand elle était plus jeune. D'ici là, elle aura sûrement changé d'avis et se pliera aux conventions.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017