Excite

Roman Polanski le fugitif

Roman Polanski voudrait bien pouvoir rentrer aux Etats-Unis. Oui mais voilà, s'il s'y rend, il pourrait bien y être arrêté puisqu'il est considéré par la Cour de Los Angeles comme fugitif.

Rappel des faits

En 1977, accusé d'avoir abusé d'une mineure de 13 ans à qui il aurait fait consommer drogues et alcool, Roman Polanski était jugé devant le tribunal de Los Angeles pour pédophilie. Reconnu coupable de "relations sexuelles illégales", il avait été condamné à 3 mois de prison dont il avait alors effectué la majeure partie.

Pourtant en 1978 Laurence J. Rittenband, alors juge de l'affaire, décide de remettre cette condamnation sur le tapis et décide de l'emprisonner à nouveau. Roman Polanski décide aussitôt de quitter le territoire américain et s'envole pour l'Europe, où il réside depuis, évitant même de se rendre en Grande Bretagne de peur d'y être extradé vers les Etats-Unis.

Un documentaire qui en dit long

Un récent documentaire tourné sur le cinéaste remet en perspective quelques aspects pas très clairs de ce dossier. En effet, d'après "Roman Polanski wanted and desired" de Marina Zenovich, il semblerait bien que le réalisateur n'aurait pas été jugé de manière équitable pour des raisons, entre autres, de communications illégales entre les parties adverses.

Aujourd'hui, les avocats de Roman Polanski qui s'appuient sur ce film, font une demande d'abandon de poursuites auprès de la Cour Supérieure de Los Angeles.

Une Cour Supérieure qui traîne les pieds

La Cour Supérieure de Los Angeles ne l'entend pas de cette oreille puisque qu'à ses yeux, Roman Polanski, à présent âgé de 75 ans, est toujours en fuite. Aussi devra-t-il se soumettre à la juridiction de cette même Cour s'il souhaite que les conditions de son jugement dans les années 70 soient remises en question.

Samantha Geimer, la jeune victime de l'époque, aujourd'hui âgée d'une quarantaine d'années, s'est déclarée tout à fait favorable à l'abandon des poursuites. Malgré cela et les erreurs durant le procès que la Cour Supérieure a reconnues, il faudra attendre le 21 janvier prochain pour connaître la suite, et on peut l'espérer, la fin de cette histoire vieille de plus de 30 ans.

Photo : La Presse

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017