Excite

Un homme déguisé en policier tente de récupérer une vidéo de Nabilla lors de l'agression

  • Getty Images

L'affaire Nabilla continue de faire parler et de faire tourner bien des têtes. L'ex-starlette de télé-réalité célèbre pour son "Allo", est toujours incarcérée à la maison d'arrêt de Versailles , soupçonnée d'avoir poignardé son petit ammi Thomas Vergara.

Un homme a tenté de profiter de l'affaire pour se faire un peu d'argent. Cet homme de 35 ans est poursuivi pour "escroquerie" et sera jugé le 31 décembre prochain. Il a essayé de récupérer une vidéo de Nabilla, filmée par les caméras de surveillances de l'appart-hôtel où s'est déroulée l'altercation présumée de la starlette avec Thomas.

Thomas confirme les coups de couteau

L'homme ne serait pas un paparazzi mais il voulait vendre les images au magazine people Closer avec qui il était déjà en contact pour son affaire. La stratégie de l'homme était bien rodée. Il a d'abord téléphoné à la gérante de l'hôtel en se faisant passer pour un vrai enquêteur de la police judicaire en charge du dossier, dont il avait le nom. Ne se méfiant pas, la gérante lui a alors donné les codes d'accès aux images de vidéosurveillance. Petit problème, l'homme ne parvenant pas à accéder aux images a rappelé la gérante qui a commencé à avoir des doutes. Elle a aussitôt prévenu la police qui a réussit à remonter jusqu'au suspect et à l'interpeller le week-end dernier.

Jeudi dernier, la cour d'appel de Versailles a refusé la remise en liberté de Nabilla. Ses avocats ont pris note de cette décision et ont déclaré par la suite : "Nous veillerons à ce que l'instruction se poursuive avec célérité de façon à pouvoir déposer une demande de mise en liberté dans les meilleurs délais". Nabilla répète qu'elle n'a pas commis les faits qui lui sont repprochés.

La course au scoop continue dans l'affaire Nabilla avec le magazine Closer qui a diffusé des photos Thomas à l'hôpital. Deux jours plus tard, c'était le tour de Voici qui publiait des clichés de Nabilla durant sa garde à vue dans les locaux de la police judiciaire des Hauts-de-Seine.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017