Excite

Valérie Trierweiler, nouvelle première dame

Tout comme François Hollande se démarque de Nicolas Sarkozy au niveau de son style de vie et de sa personnalité, sa compagne Valérie Trierweiler ne sera pas une première dame comme Carla Bruni. Déjà trempée dans le monde des médias de part sa profession de journaliste, la nouvelle première dame a annoncé vouloir porter les valeurs de la gauche, en refusant notamment de vivre à l'Elysée.

Après avoir rencontré François Hollande en 1988, sa "vraie relation" avec lui a débuté en 2005. Si les deux étaient déjà très complices depuis l'an 2000, Valérie Trierweiler a eu le mérite de rester proche du nouveau président de la République y compris dans les moments difficiles.

Son métier de journaliste l'a habituée au monde de la politique et des médias. Ce qui lui permet de penser que la vie de première dame devrait être plus facile pour elle qu'elle ne l'a été pour Carla Bruni. En revanche, Valérie Trierweiler ne souhaite pas habiter à l'Elysée avec son compagnon.

En "femme de gauche", elle ne s'imagine pas être la "maîtresse de maison de l'Elysée". La nouvelle première dame entend bien garder son indépendance, et désire subvenir elle-même aux besoins de ses trois fils. Ainsi elle montre l'exemple d'une femme qui pourrait avoir une vie aisée sans bouger le petit doigt, mais qui préfère poursuivre sa vie professionnelle.

Mais désormais, qu'elle le veuille ou non, sa vie privée va devenir de plus en plus publique. Et l'appartement qu'elle partage avec François Hollande, dans le XVème arrondissement, n'est pas approprié à la fonction présidentielle. En effet pour assurer la sécurité du couple, il faudrait bloquer la rue, et contrôler tous les gens qui entrent dans leur immeuble. Rester une première dame normale sera donc son premier défi.

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017