Excite

Valérie Trierweiler soutient Falorni au détriment de Royal

Depuis l'annonce de la candidature d'Olivier Falorni dans la circonscription de La Rochelle pour les éléctions législatives, la situation était malsaine. Dissident du PS, Falorni a bien confirmé sa candidature en préfecture, lundi 11 Juin, malgré la pression exercée par son parti pour qu'il se désiste et offre sur un plateau la 1ère circonscritpion de Charente Maritime à Ségolène Royal.

Même si la présidente de la région Poitou-Charentes est arrivée en tête au premier tour avec 32.03% des voix, rien ne dit qu'elle sera élue puisque son adversaire a obtenu 28.91 % des suffrages exprimés. Dénonçant le parachutage de Mme Royal, il a également usé de mots très forts lorsqu'il a dit que sa rivale souhaitait "être candidate unique au 2è tour : ça, c'était du temps de l'URSS".

Seulement voilà, alors que les principaux dirigeants du PS, comme Martine Aubry, le premier ministre Jean-Marc Ayrault, Harlem Désir, et le président François Hollande ont clairement apporté leur soutien à Ségolène Royal, la première dame, Valérie Trierweiler, a mis son grain de sel par l'intermédiaire du réseau social Twitter. Elle souhaite ainsi louer les qualités d'Olivier Falorni qui "se bat aux côtés de Rochelais" (...) "dans un engagement totalement désintéressé".

Lorsque l'on connait l'histoire de Mme Treiweiler et de Ségolène Royal, on comprend clairement que ce soutien n'est pas totalement désintéressé. La première dame profite même de l'occasion pour montrer au pays qu'elle peut prendre du plaisir à mettre des batons dans les roues de ses adversaires, au risque de se froisser avec son compagnon, qui n'est autre que le président de la République.

Et bien entendu, ce tweet a le don d'apporter du baume au coeur des militants et membres de l'UMP frustrés du résultat de l'élection présidentielle du mois de Mai. Il suffit de voir la vitesse à laquelle se répand la nouvelle sur Facebook, Twitter, et dans les médias. Cette médiatisation de l'élection législative redonnera-t-elle l'envie de voter aux Charentais, qui comme le reste des Français, ont allégrement boudé le premier tour ?

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017