Excite

Violences: 3 mois de prison pour Joey Starr

À l’affiche du film de Maïwenn Le Besco, Le bal des actrices, le rappeur Didier Morville a été condamné vendredi par les magistrats de la 10e chambre correctionnelle de Paris à trois mois de prison ferme.

Dans l’après-midi, le ministère public souhaitait une peine significative allant de quatre à six mois de prison, assortie du sursis. Le procureur, Marie-Christine Renaud-Varin, a rendu un verdict beaucoup plus lourd: pas de sursis, que du ferme, trois mois en l’occurrence. Elle a reconnu que le caractère banal de ce dossier de violences conjugales était "particulièrement intolérable".

Un casier judiciaire bien fourni

C’est la treizième condamnation pour Joey Starr dont quatre pour violences. À 41 ans, le chanteur semblait plus apaisé, devenu le temps d’un film, acteur et un retour salué par ses fans avec NTM. La justice lui reprochait d’avoir brutalisé la mère de ses deux enfants (frappé au visage, plaqué à terre, mordu au doigt) dont il est actuellement séparé.

Joey Starr a reconnu devant les magistrats s’être engueulé avec sa compagne qui lui refusait de prendre son fils pour la journée, le trouvant trop patraque pour s’en occuper. Selon lui, son ex-concubine serait devenue hystérique: "J'en avais marre de me faire frapper sur la gueule et déchirer le visage, j'ai craqué. Si je l’ai plaqué au sol, ce n'était pas pour lui faire mal, mais pour la maîtriser".

Maître Christian Saint-Palais, avocat de Joey Starr a souligné que son client ne ferait pas appel de la décision rendue par le procureur.

Condamnation à trois mois ferme pour Didier Morville



Photo: olympic.asso.fr

France - Excite Network Copyright ©1995 - 2017